Je ne trouve jamais de formule percutante et originale et pourtant l’intention est là , donc je vais rester classique et vous souhaiter une joyeuse année 2006 !

Je vais commencer l’année en essayent de rattraper le retard pris l’année dernière : la confiture de melon d’Espagne « qui ne se mange que cuit » à la façon de Mercotte .

J’ai « tout » bien suivi les instructions de Mercotte .
Heureusement j’ai fait ça un week-end ou j’avais de la visite qui a bien voulu m’aider à couper le melon qui est très dur (en plus de ne pas être bon crûje vous le rappelle !).

Tout se passait bien jusqu’au moment où la mousseline bricolée de mes blanches mains s’est ouverte !!

Je n’ai jamais de mousseline, je ne sais même pas ou je pourrais en trouver, la plupart du temps j’arrive à me débrouiller sans , mais là …
Je décidais de prendre de la compresse stérile et de la ficeler (déjà testée pour des rillettes post à venir). Mais encore une fois ce qui devait arriver arriva et la mousseline s’est ouverte. Ma confiture s’est retrouvé avec plein de jolies pépins violets !!!

Moi qui avait envisagé de distribuer les pots à Noël, envolée les souhaits !

Cette confiture a bon goût si on prend le temps de trier les pépins (cela ne va pas m’aider à être à l’heure le matin !). Donc pour ceux qui voudraient y goûter, il faut passer par le Médoc (n’est-ce pas Mélanie !) !

Je n’ai pris des photos qu’une fois la confiture términée :

imgp0841
Voici les termes de Mecotte :

Éplucher et couper en cubes le melon bizarre en mettant à part le coeur avec les pépins.
_Couvrir d'eau et faire cuire pour pouvoir enfoncer la pointe d'un couteau
_Faire fondre à part le coeur et retirer les pépins à mettre dans une toile.
_Peser et ajouter la moitié du poids en sucre
_Ajouter un citron pour un kilo de mélange en tranches fines plus un sachet de sucre vanillé par kilo.
_ Cuire le tout avec le sachet de pépins pendant 4h à 5h.

Délicieux !!!